SOS NAC

SOS NAC

De plus en plus de familles se laissent tenter par les lapins, furets, poules, perroquets, tortues, quand ça n’est pas geckos, serpents, mygales, scorpions. Classées sous l’abréviation NAC (Nouveaux animaux de compagnie), ces bestioles requièrent des connaissances particulières : on ne s’occupe pas de son chien comme de sa vipère, on ne caresse pas son amour de veuve noire comme on câline son Timinet chéri…

Vos poissons présentent des points blancs ? Votre reptile a les yeux collés ? Votre furet a des selles molles ? Un coup de fil au SERPENTHEON.

Les NAC exigent soins et nourriture spécifiques. Leur biotope lui aussi exige quelques connaissances parfois pointues afin de vivre en harmonie avec ces animaux qui bien souvent ont été importés dans des conditions difficiles.

Le SERPENTHEON se met à disposition du public et plus encore des enfants et des adolescents curieux des NAC. Une présence téléphonique est assurée de 8 heures à 20 heures, tous les jours.

Elaphe-climacophora-1

Parmi les sujets de prédilection :

  • Choisir le NAC qui nous convient
  • Apprendre à reconnaître si un NAC est en bonne santé
  • Où s’adresser pour éviter les cruels transports d’animaux sauvages
  • Apprendre à vivre à ses côtés
  • Être attentif à sa santé
  • Construire un terrarium
  • J’ai peur des araignées, que faire ? Au SERPENTHEON, on apprend à dompter ses phobies par la connaissance de la bête.

Les Serpentheoniens collaborent avec les vétérinaires, ils ne fournissent pas de traitement médical. Par contre, si le suivi de l’animal est souhaité, un abonnement peut être contracté auprès du SERPENTHEON, par exemple pour administrer les soins prescrits par le vétérinaire.

Des conseils sont donnés concernant des questions ayant trait à la faune sauvage. Mais en aucun cas, les soigneurs ne déplaceront un animal. Si par exemple un nid de frelons s’est installé sous le toit d’un particulier, le SERPENTHEON propose des solutions.

SOS NAC est une première en Suisse… et en Europe. Les vivariums n’ont souvent pas le temps de satisfaire les innombrables demandes. Ici encore, l’éducation est essentielle afin d’en finir avec les abandons et la maltraitance.

En cas de grave infraction douanière ou vétérinaire, nous nous réservons le droit de signaler le cas aux services compétents

Informations pratiques